Comment mettre en oeuvre le développement durable dans l’entreprise ?

Le Salon IFTM Top Resa, salon professionnel du tourisme et des voyages, qui se tenait à la Porte de Versailles, a intégré dans son programme des conférences dédiées au thème du développement durable & du tourisme responsable. Les intervenants étaient entre autres des représentants des sociétés SNCF, Club Med, FRAM, Pierre & Vacances, Groupe  Hi Life ou encore l’Office de Tourisme du Maroc.

Voici en quelques points les principaux enseignements retenus de ces forums notamment autour de la question : comment mettre en œuvre le développement durable dans l’entreprise ? 

Une règlementation de plus en plus présente et une direction centrale dans l’entreprise

Les dispositifs réglementaires relatifs au développement durable sont de plus en plus fréquents, citons notamment la publication en juillet 2011 du décret obligeant les entreprises de plus de 500 personnes à réaliser un bilan carbone.

Le développement durable dont les 3 piliers sont l’environnement, le social et l’économie, concerne peu à peu tous les métiers de l’entreprise (achat, RH, commercial, …) et est le plus souvent chapeauté par une direction chargée d’impulser une dynamique de projets.

Une démarche fédératrice et un levier important pour la communication interne

Dans le domaine du tourisme, l’application d’une stratégie de développement durable passe généralement par une démarche de labellisation. Ces démarches sont souvent très mobilisatrices en interne car elles fédèrent autour d’un but commun porteur de sens. Les projets mis en œuvre peuvent également permettre à chaque employé d’être valorisé quel que soit son niveau hiérarchique en s’impliquant dans un projet commun d’entreprise.

Beaucoup d’entreprises mettent en place des systèmes d’intéressement pour les collaborateurs pour les inciter à mettre en œuvre les engagements inclus dans les chartes de développement durable.

L’opportunité d’instaurer un dialogue avec le client

Il est nécessaire que le client voit une utilité, un sens à cette démarche et qu’il perçoive la crédibilité de l’engagement de l’entreprise. C’est donc l’humain et le dialogue qui doivent être avant tout considérés, pour que l’entreprise puisse faire comprendre sa démarche.

Indicateurs et mesure des gains pour l’entreprise

Les indicateurs de pilotage et de mesure de gains potentiels sont à définir et à organiser de manière spécifique à chaque entreprise afin d’identifier les risques et opportunités associés à chacune des démarches. C’est pourquoi on verra certainement se développer de  plus en plus dans les prochaines années des agences de conseil pour notamment l’établissement de ces indicateurs. Même si la mesure concrète des gains reste encore  difficile, les responsables d’entreprise s’accordent pour affirmer que les gains sont avant tout des opportunités : fidélisation des clients, meilleure gestion des ressources en général, gain d’image et attractivité de son territoire.

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans RSE & Développement durable, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s